pastoral

pastoral

pastoral, ale, aux [ pastɔral, o ] adj. et n. f.
• v. 1200, rare av. XVIe; lat. pastoralis, de pastor; cf. pâtre, pasteur
1Didact. ou littér. Relatif aux pasteurs, aux bergers. La vie, les mœurs pastorales. Chant pastoral.
Vieilli Qui a un caractère de simplicité rustique. bucolique, champêtre. « Rien n'était plus pastoral et plus simple » (Gautier).
2Didact. Qui dépeint ou évoque les mœurs champêtres, la vie des bergers. bucolique. L'Astrée, roman pastoral. Poète pastoral. « La Symphonie pastorale » (ellipt « La Pastorale ») :la sixième symphonie de Beethoven.
N. f. (XVIe) PASTORALE Hist. littér. Ouvrage littéraire dont les personnages sont des bergers, souvent dépeints d'une manière conventionnelle et raffinée. Peint. Les pastorales de Boucher.
3Didact. Relatif aux civilisations dont l'élevage est l'activité principale. Économie pastorale. pastoralisme.
4(XIIIe) Relig. Relatif aux pasteurs spirituels. Instruction pastorale d'un évêque ( n. f. une pastorale). Anneau pastoral, croix pastorale, portés par les évêques.
Relatif à un pasteur protestant. « La Symphonie pastorale », récit de Gide.

pastoral, pastorale, pastoraux adjectif (latin pastoralis) Littéraire. Qui est propre aux bergers, qui évoque la vie champêtre ; bucolique. Qui concerne le pastoralisme. Propre aux pasteurs, aux ministres du culte et, en particulier, aux évêques. ● pastoral, pastorale, pastoraux (synonymes) adjectif (latin pastoralis) Littéraire. Qui est propre aux bergers, qui évoque la vie champêtre ;...
Synonymes :
- champêtre

pastoral, ale, aux
adj. et n. f.
d1./d Litt. Relatif aux bergers, aux pasteurs; qui a les caractères de la vie rustique.
d2./d Qui évoque la vie des pasteurs, des bergers. Roman pastoral. La "Symphonie pastorale" ou, ellipt., "la Pastorale": la sixième symphonie de Beethoven.
|| n. f. OEuvre littéraire, plastique, musicale, qui met en scène des pasteurs, des bergers, qui traite un sujet champêtre.
d3./d Relatif à l'activité des pasteurs spirituels. Lettre pastorale (d'un évêque) ou, n. f., une pastorale.

⇒PASTORAL, -ALE, -AUX, adj. et subst. fém.
I.Adjectif
A. —[Corresp. à pasteur I]
1. a) [En parlant d'un inanimé] Relatif aux pasteurs ; qui appartient aux pasteurs, à leur mode de vie. Daphnis joue de la flûte à ses chèvres... D'abord il rendit un son faible, et les chèvres se levèrent en dressant la tête. Puis le chant pastoral, et baissant la tête elles se mirent à paître (CHÉNIER, Bucoliques, 1794, p.221). L'architecture chinoise a pour élément premier le baldaquin, les pans relevés sur des pieux de la tente pastorale (CLAUDEL, Connaiss. Est, 1907, p.83). La noble simplicité des nomades, une parfaite distinction, une douceur pastorale, ce jaillissement original de la vie que tous les intimes de l'Afrique ont connu (PSICHARI, Voy. centur., 1914, p.214).
b) [En parlant d'un groupe de pers.] Composé de pasteurs, de familles de pasteurs; qui vit de l'élevage extensif du bétail. On peut citer plusieurs exemples de nations pastorales déjà parvenues au polythéisme, et d'autres de nations agricoles restées fétichistes (COMTE, Philos. posit., t.5, 1839-42, p.56). C'est un luxe [la contemplation] qui, dans les tribus pastorales, fut sans doute à la portée des plus humbles (MAURIAC, Journal occup., 1944, p.334). La richesse originelle (...) se mesure en têtes de bétail, chez les populations pastorales (L'Hist. et ses méth., 1961, p.330).
c) En partic. Relatif à une économie agricole fondée sur l'exploitation extensive des pâturages. L'exploitation pastorale (...), de nos jours, a pris possession de grandes surfaces en Australie et en Amérique (VIDAL DE LA BL., Princ. géogr. hum., 1921, p.36):
1. ... aux trois classes qu'on pouvait distinguer déjà dans la vie pastorale, celle des propriétaires, celle des domestiques attachés à la famille des premiers, et celle des esclaves, il faut maintenant ajouter celle des ouvriers de toute espèce et celle des marchands.
CONDORCET, Esq. tabl. hist., 1794, p.29.
2. [Avec valeur caractérisante] Qui évoque la campagne et les plaisirs champêtres; qui relate ou peint sans véritable réalisme, la vie, les amours des pasteurs. Le site est d'ailleurs tranquille, pastoral, empreint d'une mélancolie de passé et d'abandon (LOTI, Maroc, 1889, p.117).
[Pour caractériser une oeuvre ou un genre littér.] En vérité, (...) vous sortez absolument du genre pastoral; tous ces grands mouvemens seroient très déplacés dans une églogue ou dans une idylle (...) de grace, quittez votre houlette, et reprenez votre armure (GENLIS, Chev. cygne, t.2, 1795, p.41). Ma prose eut moins de succès que mes vers et ne me charma point moi-même. Je fis un autre roman, un roman pastoral, que je jugeai plus mauvais que le premier (SAND, Hist. vie, t.3, 1855, p.170):
2. Nous ne lisons l'Astrée aujourd'hui (...) qu'avec un ennui qui ne manque d'ailleurs pas de charme. Mais alors, on lisait cette tragi-comédie pastorale en cinq tomes comme on eût applaudi un interminable drame en cinq actes, et le Forez rejoignait l'Arcadie dans la planète des amants fabuleux et des îles fortunées.
BRASILLACH, Corneille, 1938, p.82.
[Pour caractériser une oeuvre mus.] Filé au concert Valentino (...) y ai entendu Le Chalet d'Adam. Une musique ravissante, pastorale et militaire tout ensemble (BARB. D'AUREV., Memor. 2, 1839, p.355). Le timbre doux, poétique, mystérieux et même élégiaque de la flûte, son caractère riant et pastoral ont tour à tour heureusement inspiré les musiciens (E. GUIRAUD, BUSSER, Instrument., 1933, p.38).
[Pour caractériser une oeuvre picturale] Des effets que font sur nous les peintures pastorales, quelque défigurées qu'elles soient par un pinceau mesquin, fleuri et maniéré (SENANCOUR, Rêveries, 1799, p.252).
B. —[Corresp. à pasteur II B]
1. Relatif aux pasteurs; qui appartient à l'ecclésiastique catholique, plus particulièrement à l'évêque, en tant que pasteur spirituel. L'abbé Renaud (...) repassait rapidement dans son esprit tout le cours de sa vie pastorale (FEUILLET, Sibylle, 1863, p.110). Monseigneur faisait sa tournée pastorale. Il allait à Ambert où tous les curés des environs l'attendaient pour la confirmation (POURRAT, Gaspard, 1922, p.159):
3. En recevant l'anneau pastoral de l'archevêque, Clélia s'était bien promis de parler à son père, lorsqu'elle serait en voiture, du petit service que le prélat lui demandait.
STENDHAL, Chartreuse, 1839, p.261.
Lettre pastorale. Lettre de l'évêque à ses fidèles. [Le ministère] essaya de persuader aux évêques de soumettre à sa censure, avant de les publier, leurs lettres pastorales et leurs mandements (LAMENNAIS, Religion, 1826, p.20).
2. Relatif au pasteur protestant. V. dignité A 2 ex. de Gide.
II.Subst. fém.
A. —1. LITT. OEuvre littéraire (poésie, roman, drame) qui relate la vie, les amours des bergers et des bergères dans le cadre conventionnel de la douceur champêtre. Synon. bergerie (v. ce mot B 1), bucolique, églogue, idylle. La pastorale à la façon de Théocrite fut dans les pays helléniques une vérité; la Grèce se plut toujours à ce petit genre de poésie fin et aimable (...) miroir de sa propre vie (RENAN, St Paul, 1869, p.204). Un homme très docte, le meilleur écrivain de son temps (...) un pamphlétaire plein de sel, un amateur de grec, le délicieux traducteur de la pastorale de Daphnis et Chloé (...) Paul-Louis Courier (A. FRANCE, Vie fleur, 1922, p.338):
4. [Hardy] se mit lui-même à faire un choix parmi ses innombrables productions, et à publier, en les corrigeant, les quarante et une pièces, tragédies, tragi-comédies et pastorales dont se compose son théâtre. Ses pastorales sont toujours par la forme et souvent par le fond empruntées de celles qui, à cette époque, infectaient l'Italie...
SAINTE-BEUVE, Tabl. poés. fr., 1828, p.243.
En partic.
a) Pastorale (dramatique). OEuvre théâtrale à nombreux épisodes, parfois avec choeurs de musique. En France, la pastorale dramatique est surtout florissante de 1556 (Les Ombres, de N. Filleul) à 1632 (Silvanire, de Mairet), mais sa grande vogue se limite à la période 1610-1632 (P. VAN TIEGHEM, Dict. des litt., Paris, P.U.F., 1968, p.2994).
b) Pastorale (en musique). OEuvre dramatique et lyrique à décor champêtre dont les héros sont des bergers et des bergères. Pomone est une pastorale en 5 actes de l'Abbé Perrin, musique de Cambert (ROUGNON 1935, p.317).
2. PEINT. Tableau à sujet champêtre. Les pastorales de Boucher furent (...) transposées en biscuits (HOURTICQ, Hist. art, Fr., 1914, p.268).
3. MUS. Thème musical ou pièce instrumentale qui évoque les joies de la nature, la vie des pasteurs. La musique n'a pas, dans le moment, le pouvoir de me faire oublier, d'apporter à ma pensée la rêverie; je ne me sens pas transporté dans la pastorale de Mozart (GONCOURT, Journal, 1870, p.655). Il s'engourdit dans une rêverie, où flottait une musique de pastorale mélancolique (ROLLAND, J.-Chr., Adolesc., 1905, p.329).
B.THÉOL. Pastorale ou théologie pastorale. Réflexion sur la pratique des ministères et cette pratique elle-même (d'apr. DESS. 1980). Cinq années de cours comportant par semaine deux leçons d'écriture sainte, une leçon de théologie pastorale et une leçon de liturgie (BILLY, Introïbo, 1939, p.83). Le catéchisme tend à devenir un organisme paroissial et interparoissial. Faisant fond et suscitant pour sa part un renouveau de la pastorale biblique et liturgique (...) le mouvement catéchistique se déploie en de multiples directions (Philos., Relig., 1957, p.50-1).
REM. Pastoralement, adv., rare. À la manière d'un pasteur spirituel. Parler d'Archimède (pastoralement) (CHÉNIER, Bucoliques, 1794, p.278).
Prononc. et Orth.:[], plur. masc. [-o]. Att. ds Ac. dep. 1694 (le sing.). LITTRÉ: ,,L'Académie dit que pastoraux n'est pas usité. Faux scrupule``. Étymol. et Hist. A. Adj. 1. a) ca 1200 «qui appartient, qui est propre aux pasteurs spirituels», en partic. catholiques cure pastorale (curae pastoralis) (Dialogue Grégoire, 6, 1 ds T.-L.); 1825 ministere pastoral (LAMENNAIS, Religion, p.97); b) 1912 «id. en parlant des protestants» [un] devoir pastoral (GIDE, Symph. pastor., p.877); 2. a) 1247 «qui appartient aux pasteurs, aux bergers» (Trésor des Chartes du Comté de Rethel, IV, 322, 19 ds RUK., p.137); b) 1539 «qui décrit la vie et les moeurs champêtres, les amours des bergers et des bergères» chanter en mode pastoralle (Cl. MAROT, Eglogue, III, 60 ds OEuvres lyriques, éd. C. A. Mayer, p.346); c) 1795 «qui évoque les moeurs champêtres, qui a un caractère de simplicité, d'harmonie rustique» (GENLIS, op. cit., t.1, p.325: voilà un nom aussi pastoral que cette maison); cf. 1799 un charme pastoral (SENANCOUR, Rêveries, p.101). B. Subst. fém. 1. ca 1584 «oeuvre littéraire mettant en scène des bergers et des bergères, ou s'inspirant de la vie champêtre» (BRANTÔME, Des Dames, Marguerite, Reyne de Navarre ds OEuvres compl., éd. L. Lalanne, t.8, p.115: Elle composoit [...] des pastoralles, qu'elle faisoit jouer et représenter par les filles de sa court); 2. 1703 mus. «pièce de musique ayant pour thème la vie pastorale» (BROSSARD, Dict. de mus., f ° U 2 v °); 3. 1757 peint. (WATELET ds Encyclop. [méthod. des Beaux-Arts] ds BRUNOT t.6, p.755); cf. 1912 une pastorale de Boucher (A. FRANCE, Dieux ont soif, p.250). A empr. au lat. class. «de berger, champêtre», lui-même dér. de pastor, v. pasteur. B fém. subst. de pastoral. Fréq. abs. littér. Pastoral:93. Pastorale:312. Fréq. rel. littér. Pastorale:XIXes.: a) 563, b) 476; XXes.: a) 318, b) 399. Bbg. QUEM. DDL t.12. — SCHMIDT (H.). Fr. vivant... Praxis. 1970, t.17, p.189.

pastoral, ale, aux [pastɔʀal, o] adj.
ÉTYM. Fin XIIe, sens 3.; rare av. le XVIe; lat. pastoralis, de pastor → Pâtre, pasteur.
1 (1247). Didact. ou littér. Relatif aux pasteurs (1.), aux bergers. || La vie pastorale, les mœurs pastorales. || Chant pastoral.
1 J'aime tout ce qui m'entoure, même cette campagne et ces vieux bois qui ont leur charme à eux, un grand charme pastoral, quelque chose, qu'il m'est difficile de définir pour vous, charme du passé, charme d'autrefois et des anciens bergers.
Loti, Aziyadé, IV, XXX.
(1835). Vieilli. Qui a un caractère de simplicité rustique. Bucolique, champêtre… (→ Brocher, cit. 2; faner, cit. 2).
2 Didact. Relatif aux formes de civilisation dans lesquelles l'élevage est l'activité économique dominante. || Économie pastorale. Pastoralisme.
2 (…) l'industrie pastorale (…) est le prolongement naturel de la chasse, avec cette différence immense que l'homme, au lieu de détruire les animaux, les élève (…)
Charles Gide, Cours d'économie politique, t. I, p. 104.
3 (V. 1530). Qui dépeint ou évoque les mœurs champêtres, la vie des bergers. Bucolique; → Arcadien. || L'épigramme (cit. 2), l'idylle, peintures pastorales. || Comédie pastorale (→ Héroïque, cit. 7). || L'Astrée, roman pastoral. || Scène pastorale.Poète pastoral.
3 On dit que les Allemands ont excellé dans le genre pastoral : cela n'est pas vrai. Ils s'y sont appliqués, l'ont affecté, l'ont contrefait; mais ils n'y ont point excellé. Dans leurs pastorales, il n'y a de pastoral que les mots. Leurs bergers sont plus grimaciers que ceux de Fontenelle; ils minaudent la vertu, l'innocence et les mœurs champêtres; ils affectent la simplicité, bien plus que Fontenelle n'affectait la finesse et la galanterie; ils parodient l'âge d'or.
Joseph Joubert, Pensées, XXIV, XXX.
La symphonie pastorale : la sixième symphonie de Beethoven. Ellipt. || La Pastorale.La Symphonie pastorale, œuvre de Gide (dont le héros est un pasteur protestant; → 4).
4 (…) je n'ai point dit encore l'immense plaisir que Gertrude avait pris à ce concert de Neuchâtel. On y jouait précisément la Symphonie pastorale. Je dis « précisément », car il n'est (…) pas une œuvre que j'eusse pu davantage souhaiter de lui faire entendre.
Gide, la Symphonie pastorale, p. 53.
4 (Fin XIIe). Relatif aux pasteurs spirituels et, spécialt, aux évêques. || L'anneau (cit. 7) pastoral (→ Améthyste, cit. 1), la croix pastorale. || Tournée pastorale (→ 2. Frais, cit. 2). || Instruction pastorale (subst. pastorale, n. f.), publiée par un évêque.
(1875). Relatif à un pasteur protestant. || La dignité de la redingote pastorale (→ Inélégance, cit.).
DÉR. Pastoralement, pastoralisme, pastorat.
COMP. Agropastoral.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Pastoral — Pastoral, as an adjective, refers to the lifestyle of shepherds and pastoralists, moving livestock around larger areas of land according to seasons and availability of water and feed. Pastoral also describes literature, art and music which… …   Wikipedia

  • pastoral — PASTORÁL, Ă, pastorali, e, adj., s.f. 1. adj. De păstor, păstoresc; p. ext. de la ţară. câmpenesc, rustic. 2. adj. (Despre creaţii literare) Care zugrăveşte în mod idilic viaţa păstorilor, viaţa de la ţară; bucolic. 3. s.f. Operă literară cu… …   Dicționar Român

  • pastoral — pastoral, ale (pa sto ral, ra l ) adj. 1°   Qui appartient aux pasteurs ou bergers. Habit pastoral. Des chants pastoraux. •   Après Abraham on trouve Isaac son fils, et Jacob son petit fils, imitateurs de sa foi et de sa simplicité dans la même… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Pastoral — Saltar a navegación, búsqueda Según el contexto, Pastoral puede referirse a: Pastoral, la Sexta sinfonía de Ludwig van Beethoven Pastoral un dúo de rock argentino Pastoral, una obra de teatro típica de Sola en el País vasco francés Pastoral, una… …   Wikipedia Español

  • pastoral — 1. adj. Perteneciente o relativo al pastor (ǁ de ganado). Literatura, música pastoral. 2. Perteneciente o relativo al pastor (ǁ prelado). 3. Perteneciente o relativo a la poesía en que se pinta la vida de los pastores. 4. f. Especie de drama… …   Diccionario de la lengua española

  • Pastoral — Pas tor*al, a. [L. pastoralis: cf. F. pastoral. See {Pastor}.] 1. Of or pertaining to shepherds; hence, relating to rural life and scenes; as, a pastoral life. [1913 Webster] 2. Relating to the care of souls, or to the pastor of a church; as,… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • pastoral — adjetivo 1. Que refleja la vida de los pastores: poesía pastoral. 2. De los pastores de una iglesia: la vida pastoral. báculo* pastoral. carta* pastoral. visita* pastoral. sustantivo femenino 1 …   Diccionario Salamanca de la Lengua Española

  • pastoral — [pas′tərəl, päs′tərəl] adj. [ME pastoralle < L pastoralis < pastor, a shepherd: see PASTOR] 1. of shepherds or their work, way of life, etc. 2. of or portraying rural life or, formerly, a highly conventionalized form of rustic life among… …   English World dictionary

  • Pastoral — (Ницца,Франция) Категория отеля: Адрес: 27 Rue Assalit, 06000 Ницца, Франция Описа …   Каталог отелей

  • pastoral — (adj.) of or pertaining to shepherds, early 15c., from O.Fr. pastoral, from L. pastoralis, from pastor (see PASTOR (Cf. pastor) (n.)). The noun sense of poem dealing with country life generally is from 1580s. Pastorale (in the Italian form)… …   Etymology dictionary

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”